J 65 – Nouvelle Zélande / Ile Sud / Côte Ouest – 2/2

Petit récapitulatif pour mieux vous situez sur notre itinéraire à travers l’ile Sud de la Nouvelle-Zélande: Nous sommes arrivés à Christchurch qui est à l’Est. Nous avons ensuite traversé d’Est en Ouest l’ile pour atteindre les Glaciers Franz Josefs et Fox et là on poursuit notre descente de la côte Ouest vers le fjord Milford Sound qui s’avérera plus compliquée que ce que l’on pensait. En effet, on pensait (naïvement) qu’il nous suffisait de descendre vers Queenstown et d’ensuite prendre à droite toute et de rouler vers le fjord (voir carte). Mais évidemment ce n’était pas aussi simple! (Beh non, il n’y a pas de route à droite de Quenstown!) Pour atteindre ce parc national inscrit au patrimoine de l’Unesco il va falloir faire une belle boucle bien plus dans le sud (voir carte). Ca peut vous sembler peu important mais lorsque vous avez un timing serré pour visiter un pays, certains détours peuvent vite devenir une énorme perte de temps, voire  vous obliger de passer certains lieux intéressants par la suite. Non, on supprimera pas les Fjords de notre planning mais on ne pourra pas trainer. On appelle ça des vacances c’est ça?!?

Capture d’écran 2017-12-12 à 07.56.52.jpg

Comme toutes les routes qu’on arpente en van, la route vers Queenstown est tout simplement magnifique. Je sais qu’on commence à se répéter avec cela mais, très sincèrement, les routes de Nouvelle-Zélande sont les plus belles que nous ayons jamais faites (bon, l’Australie se défendait pas mal non plus). S’il ne fallait faire qu’une seule chose dans ce pays, ce serait de prendre la route et traverser ces paysages.

Sur cette route on passe notamment par le lac Wanaka. Je vous laisse regarder, j’ai pas de mots pour décrire cet endroit.

NZ_Wanaka1_Fotor.jpgNZ_Wanaka2_Fotor.jpgNZ_Wanaka3_Fotor.jpgNZ_Wanaka4_Fotor.jpgNZ_Wanaka6_Fotor.jpg

On arrive à Queenstown et on découvre une ville « sports d’hiver » qui a la réputation d’être la capitale des sports extrêmes et surtout du saut à l’élastique. On vous arrête là tout de suite, non on ne l’a pas fait pour la raison évidente que ça fait trop peur! Et si l’élastique lache on fait quoi ? Non non non! Donc on s’est tourné vers autre chose de moins … élastique… Après avoir grimpé à pied la Gondola Hill et admiré du sommet la vue sur la ville, on s’est fait deux tours en luge d’été. C’est certainement plus destiné aux enfant qu’aux adultes mais c’est pas cher (49NZ$) et tellement fun! Ensuite, nous avions rendez-vous à Ziptrek pour descendre la colline à travers 6 parcours de tyrolienne dont l’un était le plus incliné au monde. Sympa à tout âge et pratique pour descendre sans se fatiguer dans une ambiance bon enfant et éco-responsable (entre 139 et 189NZ$)

De retour à notre camping, on rencontre Axel qui traverse la NZ avec sa copine depuis un sacré bout de temps et nous donne toutes sortes de conseils pour nos prochaines étapes. Ils nous annoncent notamment que la route que nous allons prendre vers le fjord nous réserve une surprise. Comment te donner encore plus envie de reprendre la route!

Le lendemain direction Milford Sound par cette grande boucle qui nous fait passer par la ville de Te Anau et son lac (encore un coin qui vaut son pesant d’or en randonnées parait-il). Passé la civilisation, on commence à voir les montagnes se rapprocher de nous en se montrant de plus en plus imposantes. La forêt est humide aujourd’hui et les nuages nous privent de paysage en se coinçant entre deux flancs de montagnes. Sur nos quatre heures de route des courtes draches viennent nous arroser (amis français comprenez des averses). Tout au long du trajet se trouve plusieurs zones d’intérêt comme des sentiers qui mènent vers des cascades, un lac miroir ou des viewpoints. La route, initialement, ne doit prendre que 2h/2h30 de Te Anau mais il faut s’octroyer plus de temps pour pouvoir s’arrêter et profiter des attraits le long de la route…à bon entendeur.

Après un virage on voit des confrères touristes démarrer avec un oiseau assez grand sur le toit de leur van…  L’oiseau finit par s’envoler et se pose sur un tronc d’arbre plus loin. Curieux, nous nous arrêtons et nous voilà en tête à tête avec deux Kéas. L’un deux se pose également sur notre toit. On dégaine l’appareil photo pour immortaliser le moment mais en l’observant de plus près, l’oiseau est sur le toit de la voiture pour une raison bien précise. Il veut arracher les joints de la Toyota. « Non mais que fais-tu petit oiseau!!! Lâche le joint de la voiture tout de suite ». Evidemment il nous a répondu en avançant son bec crochu et menaçant. Pas cool la bête! C’est peut être ça la surprise dont parlait Axel…?

NZ_Teanau1_Fotor.jpgNZ_Teanau2_Fotor.jpgNZ_Teanau6_Fotor.jpgNZ_Teanau3_Fotor.jpg

Après avoir sauvé les joints en caoutchouc, on continue de profiter de la route (et des nuages) pour atteindre un feu de signalisation. Vous allez dire : normal! Oui sauf qu’il y en a peu dans le coin, voire pas du tout en fait… On apprendra plus tard que c’est d’ailleurs le plus haut (en altitude) feu de signalisation au monde… Autour se trouve un amphithéâtre de montages vous rappelant quel être minuscule vous êtes!  Au bout de la route, un tunnel qui s’engouffre dans une montagne, le Homer Tunnel. Ce tunnel a la particularité tout d’abord d’être à voie unique donc on attend son tour avant de s’y engouffrer mais surtout il est, pour ainsi dire…brut! La route est pleine de gravier et les parois du tunnel sont nues à même la roche de la montagne dégoulinante d’eau. De plus, les 1270m de longueur de ce tunnel se font dans un noir quasi total… juste éclairé par une ou deux ampoules placées aux endroits stratégiques et vos pauvres phares (et évidemment ceux de la Toyota sont pas excellents).

C’était assez effrayant et excitant à traverser et c’est certainement ça la surprise dont Axel parlait.

NZ_Tenau4_Fotor.jpg

Nous ne sommes plus qu’à 22km du Fjord et les nuages ne nous ont toujours pas quittés. Pire, après la traversée du tunnel ils sont d’autant plus présent et une pluie incessante les rejoint. Jusque-là, on avait pas envisagé que la météo pouvait influencer notre expérience des Fjords. Sauf qu’arrivés sur place au bord du Fjord, on a été forcé de constater qu’on ne voyait rien… Enfin si, on voit de l’eau et une grosse brume tout autour. Une vraie purée de poids. On se renseigne au centre d’info pour connaitre les prévisions du lendemain. Les conditions ne s’amélioreront pas selon eux… Nous voilà forcés d’y renoncer (on ne va pas payer des centaines de dollars pour admirer de la brume). Déception immense mais malheureusement on ne peut pas se permettre de rester là et d’attendre une amélioration. Les Fjords sont connus pour être imprévisible et sur ce coup là on a joué de malchance mais ça arrive.

On tourne les talons pour retourner à Te Anau (et bam de nouveau 3 heures de route dans les dents) et trouver un bon resto pour noyer notre chagrin dans la nourriture. Au moins, ça, la météo ne nous l’enlèvera pas! Mais de nouveau, le chagrin n’est que relatif, on a quand même bien apprécié la route, comme d’habitude en NZ.

IMG_5952.JPG

Si par contre vous avez la chance d’y aller et d’avoir du beau temps, vous avez différentes manières de parcourir le fjord. La première, la croisière est la plus commune, elle dure environ 2h et elle vous coutera un peu plus de 90NZ$. Un peu cher et pas très fun… La deuxième option est la balade en kayak, elle permet de profiter à son aise du paysage sans être bousculé par une horde de touristes assoiffés de photos. Son prix commence à 109$. La dernière est un bon trek de 3 à 4h voire plus qui longe le fjord. Pour le coup ça coute rien et vous avez toujours ce sentiment de récompense ultime lorsque vous atteignez un magnifique point de vue. Ca vaut tout les dollars du monde!

Coté logement vous avez plusieurs hôtels mais pas énormément de camping ! Je pense qu’il y en a que deux et qu’ils sont tous le deux self-content, comprenez que vous n’évacuez pas vos eaux usés dans la nature. Sur ce dernier point ils sont intransigeants, même si vous prétendez que vous n’évacuerez pas de l’eau du van ou que vous irez faire votre petit commission dans la nature. Tu es self-content ou non, point! Donc si comme nous tu comptais loger sur place tu as deux options soit camping sauvage avec le risque d’être verbalisé soit un beau petit hôtel…cher bien sur.

Autre point important si vous comptez rejoindre le Milford Sound en voiture/van, il n’y a pas de pompe à essence entre Te Anau et les Fjords donc prévoyez un bon plein avant de partir! D’ailleurs si vous tombez en panne d’essence et que vous voulez appeler quelqu’un pour vous dépanner ça ne marchera pas non plus, il n’y a pas de réseau passé Te Anau. Préparez-vous aussi à partager les routes sinueuses et parfois étroites avec des gros autocar « one Day tour » provenant de Queenstown ou de Te Anau.

Prochaine étape : Dunedin!

Capture d’écran 2017-12-12 à 08.04.42.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s